» » » » » SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
Toutes les vues de l'objet :
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION
SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION

SABRE A GARDE TOURNANTE D’OFFICIER DE VOLONTAIRES REVOLUTION

1 800 €
En stock En stock

Intéressante monture bronze avec branche de garde principale ajourée avec au centre des anneaux reliés par de petites branches et se prolongeant pour former le plateau (petite fêlure à un endroit), les contours sont dentelés, petit quillon en palmette. 

Une branche secondaire repliable le long de la branche principale permet la protection du dos de la main lors des combats, elle est à décor en suite avec anneaux et bords dentelés. 
La calotte à longue queue comporte un pommeau en tête de lion présenté gueule ouverte et constitant le logement des extrémités des branches de la garde. 
La fusée est entièrement recouverte d’un filigrane cuivre. 
La lame de 66,5 cm est légèrement courbe et comporte un large pan creux qui comporte sur un côté un décor gravé avec une femme à l’antique tenant un bouclier et brandissant une fleur, elle est encadrée de motifs floraux, sur l’autre côté des motifs de volutes florales, le talon est orné de trophées d’armes antiques avec traces de dorure. 
La pointe dispose d’un contre-tranchant. 
Bon fourreau cuir avec trois garnitures à découpes en accolade, celles du haut à anneaux fixes sont en cuivre de récupération pris à l’époque sur les épaves de navires, la bouterolle est en laiton.


Intéressant sabre fait sous la Révolution pour un officier de volontaires nationaux sans doute d’une province maritime. 
La Révolution a vu la formation de nombreuses unités de volontaires destinées à renforcer l’armée de métier issue de l’Ancien Régime. 
Les officiers de ces nouvelles unités devaient acheter eux-mêmes leurs armes de service et la liberté était grande dans ce domaine, ce qui a donné une grande variété de modèles. 
Ce sabre est un souvenir des soldats de l’an II de la République.

Ref. 10338, Détails

Longueur : 875mm
Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF