» » » » » SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
Toutes les vues de l'objet :
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.
SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.

SABRE DE CAVALERIE LÉGÈRE MODÈLE AN XI RESTAURATION.

1 600 €
En stock En stock

La monture en bronze est du type à la chasseur avec calotte à longue queue, garde à trois branches et oreillons de croisière. 

La branche principale est poinçonnée au départ et matriculée.

La fusée est recouverte de basane, sans son filigranne et comporte ses olives en laiton.

La lame courbe de 880mm comporte un large pan creux, le talon est poinçonné.

Le dos plat est bien marqué de la Manufacture Royale de Klingenthal en mars 1816. 

La lame polie comporte quelques petites taches très localisées.

Avec son fourreau lourd en tôle de fer dans une patine grise avec quelques petites taches d’oxydation et traces de manipulations, deux anneaux sur bracelets.

Intéressante date tardive de fabrication pour ce modèle de sabre créé sous le Premier Empire.

 

Réf. 63506:

Longueur : 1060mm

Marquage : Manufre Rle de Klingenthal mars 1816

 

Ce modèle de sabre est né en 1800 sous la dénomination d’An IX avec un fourreau trop léger. En l’an XI le fourreau fut modifié avec l’emploi d’une tôle de fer plus épaisse. Il allait servir brillamment entre les mains notamment des Hussards et des Chasseurs à cheval durant les guerres napoléoniennes. Cet exemplaire a été fait au début de la seconde Restauration, sous Louis XVIII.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF