» » » » » SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE Mle 1822.
Toutes les vues de l'objet :
SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE Mle 1822.
SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE Mle 1822.
SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE Mle 1822.
SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE Mle 1822.
SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE Mle 1822.

SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE Mle 1822.

390 €
En stock Expédition sous 25 jours

La garde en bronze comporte quatre branches, la branche principale est poinçonnée et matriculée.
La calotte est à courte queue. La poignée en corne cannelée a perdu la plus grande partie de son filigrane.
La lame de 97,5 cm est légèrement courbe, elle présente un pan creux et une gouttière supérieure, son dos est bien marqué de la Manufacture Royale de Châtellerault en mai 1840, elle est patinée avec quelques taches de surface.
Sans fourreau.

 

Adopté sous la Restauration pour armer la cavalerie de ligne composée des Cuirassiers, des Dragons et des Carabiniers, ce sabre rompait avec la tradition des sabres à lame droite de ces corps de troupes. Peu apprécié par ces cavaliers, il sera surnommé ironiquement « Bancal ».
En 1854, il sera remplacé par un sabre retrouvant la lame droite tant réclamée par les militaires. Il continuera malgré tout à armer les Cuirassiers et les Dragons de la Garde de Napoléon III jusqu’en 1869, les Lanciers de la Garde le conservant jusqu’à la fin du Second Empire.

 

Réf. 21243

Longueur : 115 cm.

Marquage : Manufacture Royale de Châtellerault sur le dos de la lame, poinçons au talon et sur la garde

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF