» » » SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.
Toutes les vues de l'objet :
SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.
SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.
SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.
SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.
SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.
SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.
SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.

SABRE D’ARTILLEUR BAVAROIS 1ère GM.

250 €
En stock En stock

Modèle de troupe.

La garde à une branche est du type à la Blücher avec demi-oreillons sur la croisière, elle comporte une découpe pour le passage d’une dragonne, le métal est dans une patine grise anciennement nettoyée et comporte une surface granuleuse, aucun marquage visible.

La fusée est en liège est couverte de canelures en bakélite, accident près du pommeau.

La lame courbe de 81 cm comporte une large gouttière jusqu'aux trois quarts,  elle est décorée à l'acide de motifs végétaux et d'une scène de campagne. Mention du 5ème régiment d'artillerie de campagne bavarois « roi Alphonse XIII d'Espagne ».

Le talon est marqué du fabricant à Solingen sur une face le nickelage est parcelaire avec forte patine et manques épars.

Fourreau en acier peint récemment avec un pontet et un anneau mobile, aucune marque visible.

En service dans l’artillerie prussienne pour armer les hommes montés.

 

Ref. 64339 :

Longueur : 940mm

 

A partir de 1914, la 3e brigade d'artillerie de campagne bavaroise était composée du 5e régiment d'artillerie de campagne bavarois « roi Alphonse XIII d'Espagne » et du 12e régiment d'artillerie de campagne bavarois

À la veille de la Première Guerre mondiale, l’artillerie était encore hippomobile et ses attelages étaient proches de ceux utilisés au siècle précédent. Le sabre faisait encore partie de l’armement des servants à cheval qui utilisaient par contre des canons à tir rapide issu du progrès industriel de la fin du XIXe siècle.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF