» » » » » PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
Toutes les vues de l'objet :
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.
PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.

PISTOLET D’OFFICIER MODÈLE 1833 TRANSITION.

1 100 €
En stock En stock

Calibre 17,1 mm.

Platine et garnitures polies mat dans une petite patine, quelques traces de forge.

La platine arrière est à la Pontcharra, typique des premières fabrications, avec chien classique à accolades.

Aucun marquage visible, elle n'a a priori jamais été marquée

Le mécanisme est parfaitement fonctionnel.

Le canon octogonal est légèrement évasé à la bouche, dans un poli homogène sur un beau damas très fin, il ne comporte pas de marquage ni poinçon visible. Cheminée primitive fine, dite "du commerce". 

L’intérieur est comporte encore de bonnes rayures, légèrement atténuées sous une petite oxydation.

La monture en noyer est dans une jolie patine, pas de quadrillage, ce qui, associé aux autres particularités, indique une fabrication commerciale.

Les garnitures sont en acier, le pontet comporte un repose-doigt, la calotte de crosse à anneau comporte un logement de crosse vide.

La baguette en acier est à tête laiton.

Intéressant pistolet d’officier réglementaire fait par le privé pour un officier.

 

Ref. 65084:

Longueur : 395mm

 

Ce modèle fut créé pour remplacer les pistolets d’officier 1816 et 1822 en service dans l’armée française. Premier pistolet règlementaire conçu à percussion, son canon rayé lui donnait un avantage sur les armes à canon lisse qu’il remplaçait. Les manufactures d’armes abandonnèrent l’appellation Royale pour Nationale suite à la révolution de 1848 qui déboucha sur l’instauration de la Seconde République. Avec l’avènement du Second Empire en 1852, elles adoptèrent le qualificatif « impériales » jusqu’à la chute de Napoléon III en 1870.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF