» » » » » PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
Toutes les vues de l'objet :
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.
PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.

PISTOLET DE MARÉCHAUSSÉE Mle 1770.

1 850 €
En stock En stock

Le métal poli est dans une patine grise avec petites taches d’oxydation de surface par endroit.

La platine du modèle 1763-66 est conforme au règlement, elle est marquée de la Manufacture Royale de Maubeuge et poinçonnée d’Etienne Alexandre qui fut contrôleur à Maubeuge de 1772 à 1792.

Mécanisme bien fonctionnel avec des crans biens nets.

Le canon de 12,8 cm est daté 1790 sur le côté gauche du tonnerre.

La monture en noyer claire est dans une jolie patine, quelques traces de manipulation.

Bonnes garnitures fer poinçonnées d’Alexandre, avec l’embouchoir à double bande typique du modèle. Bonne baguette fer à tête de clou.

Intéressant exemplaire fait au tout début de la Révolution lorsque Louis XVI était encore roi.

 

Ref. 10714, détails :

Longueur : 247mm

Marquage : Maubeuge Manuf Rle, 90

Le mot maréchaussée vient de sa fondation sous l’Ancien régime, lorsque les maréchaux de France ont été institués en juridiction souveraine dépendant du connétable.En 1779, la maréchaussée comptait 3300 hommes répartis en 34 compagnies (une par généralité, plus une pour Paris et l’Ile de France, et une autre assurant la sécurité du roi dans ses déplacements. Par la loi du 16 février 1791, la maréchaussée devint « Gendarmerie nationale ».

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF