» » » PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.
Toutes les vues de l'objet :
PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.
PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.
PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.
PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.
PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.
PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.
PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.

PENDULE DE CHEMINÉE MODERNISÉE.

90 €
En stock En stock

Pendule de cheminée en très bon état, marque inconnue.

Corps du mécanisme en style baroque en métal indéterminé, régule ou acier.

L'ensemble est patiné d'une couleur vieux bronze.

Mécanisme fonctionnel, l'ancien mécanisme à balancier a été retiré par un collectionneur "féru de progrès" qui l'a remplacé par un mécanisme à pile. Légère modification de l'axe des aiguilles, ces dernières sont celles d'origine.

L'ensemble est surmonté d'une cassolette dont la partie supérieure est manquante.

 

Sympathique ensemble modernisé par un collectionneur plus adepte de Tesla que de Vacheron Constantin.

 

Ref. 64376:

 

Longueur x Largeur x Hauteur: environ 28*10*39cm.

.
Populaire depuis le XVIIIème siècle, la pendule de cheminée, placée sur une cheminée ou sur une commode n’a disparu qu’avec la fin du XIXème siècle. Il y eut toutefois encore une floraison tardive, entre 1920 et 1935, de magnifiques pendules de cheminée Art-Déco. Le balancier fait en général 25 centimètres, soit une oscillation complète d’une seconde.

C'est à Milan, en 1336, qu'une horloge particulière est installée sur un clocher de la ville. Sa particularité, sonner les vingt-quatre heures du jour avec un nombre de coups correspondant à l'heure du moment :

« une note à la première, deux coups à la deuxième, trois à la troisième et quatre à la quatrième… ».

Cette façon admirable de sonner automatiquement les heures, utile pour toutes les catégories de la population, est une véritable innovation. C'est ce nouveau principe de sonnerie, fascinant, qui sera le déclencheur de la diffusion des horloges « sonnantes ».

Gerhard Dohrn-van Rossum, L'histoire de l'heure : L'horlogerie et l'organisation moderne du temps, Paris, La Maison des sciences de l'homme, 1997

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF