» » » » » PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
Toutes les vues de l'objet :
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.
PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.

PAIRE DE PISTOLETS DE POCHE fin XVIIIeme.

1 300 €
En stock En stock
Patines à silex contenues dans des coffres décorés d'une urne fleurie. Les détentes sont rétractables.
Elles comportent des chiens à col de cygne et un rempart de protection devant les bassinets. Une sécurité permet de bloquer la batterie rabattue sur le bassinet, elle s'actionne sur la queue de culasse.
Canons ronds de 32 mm à balle forcée : il faut les dévisser pour effectuer le chargement. Intérieurs plutot en bon état.
Crosse finement quadrillées.
La fabrication est de belle qualité, presque des Lepages...
 
Intéressante paire de pistolets faits sous Louis XVI, qui n'ont pas été séparés par les aléas de l'Histoire.


Ref 20952, détails : 

Long : 145 mm.
Ce type de pistolet dénommé "Queen Ann"  tire son nom de la reine Anne d'Angleterre (1665-1714), sous le règne de laquelle il a été créé. Il était utilisé pour la défense contre les brigands de grand chemin qui dévalisaient les voyageurs durant le XVIIIe siècle. 
C'est aussi avec de tels pistolets que l'on a représenté le célèbre Mandrin sur des gravures de l'époque.

 

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF