» » » MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
Toutes les vues de l'objet :
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.
MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.

MORION DE FANTASSIN fin XVI° a crête haute.

5 900 €
En stock En stock

Métal d'une belle patine grise, légère peau d’orange. par endroit. Petites cracquelures et usures. Deux trous en haut, c’est classique dans les anciennes collection pour la fixation au mur.

Bombe faite faite en une pièce, ce qui est une belle oeuvre de forge. Moulure rembordée autour. Comporte des rivets en fer.

Sur le sommet une crète recourbée vers l'arrière.

 

Ce type de coiffure est reconnaissable à sa forme : bords relevés et crête en forme de croissant. Il a équipé les piquiers et les gardes de ville ou privées, les arquebusiers l’on également porté.

Cette forme a été le sujet favori de Rembrandt qui a su tirer un merveilleux parti, au point de vue des coloris, dans lesquelles la lumière tire de larges reflets.

Wikipédia 

 

Ref. 11064, détails : 

Haut : 32 cm.

 

Mis en usage par les Espagnols au milieu du XVIe siècle, le morion connut une grande popularité dans toutes les armées européennes pendant un siècle, équipant la cavalerie légère et les soldats d’infanterie. Dans l’imaginaire populaire, il évoque les conquistarors espagnols de la conquête du Nouveau Monde.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF