Toutes les vues de l'objet :
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.
FUSIL GRAS DE CADET.

FUSIL GRAS DE CADET.

400 €
En stock En stock

Calibre 11mm Gras de Cadet.

Parties métalliques en bon état, le bronzage est légèrement atténué et tabac. Petites piqures sur la tête de culasse.

La culasse mobile ne comporte aucun marquage, tout comme le boitier, hormis la tête de culasse qui est militaire.

La vis arretoir est manquante.

Le canon présente encore de bonnes rayures légèrement rugueuses en fond mais très vives.

Le canon comporte une hausse planchette avec curseur avec indicateur à 40m, pas de directrice de baïonnette à l’extrémité..

Le bois est dans une jolie patine, il comporte quelques petites traces de manipulation par endroit.

Marquage "Liogier" à l'arrière du pontet, un Liogier est bien connu comme distributeur à St Etienne en 1914.

Garnitures acier en bel état.

Avec sa baguette type 66.

 

Ref. 65439:

Longueur : 1145mm

 

Créés pour former militairement les jeunes garçons pour la Revanche après la défaite de 1870, les bataillons scolaires ont eu leur existence légale reconnue par un décret en date du 6 juillet 1882. Ils étaient chargés d’instruire les enfants sur le devoir, la discipline, le maniement d’armes et le tir. Le plus généralement, c’est l’instituteur, souvent sous-officier ou officier de réserve, qui faisait office d’instructeur. 

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF