» » » » FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
Toutes les vues de l'objet :
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.
FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.

FUSIL D’OFFICIER D’INFANTERIE Mle 1777.

1 900 €
En stock En stock

Le métal poli comporte quelques taches et petites piqûres hétérogènes en petits groupes sur l'ensemble.

La platine a silex est du type 1777, à corps rond et bassinet laiton, batterie à pied. 

Elle est ne comporte pas de marquage visible, le mécanisme est bien fonctionnel, batterie bien cémentée.

Le canon de 108.2 cm est à pans courts au départ puis rond, guidon en laiton sur l'embouchoir, l’intérieur lisse est en bon état, petite oxydation.

Beau bois dans une jolie patine, la crosse est du type 77 raccourci. 

Les garnitures fer sont du type 1777 avec anneaux de bretelles en anse de panier vissés, embouchoir à double bande avec petite lèvre type 54. 

Baguette fer à tête de poire. Plaque de couche marquée 7A.

Vendue avec une épinglette de lumière artisanale et une baïonnette bien poinçonnée, petit trou rebouché sur la lame. 

Joli fusil fait pour un officier d’infanterie sous le règne de Louis XVI.

 

 

Ref. 64286:

Longueur : 1458mm

Marquage : Manuf de St Etienne

Après la guerre de Succession d’Autriche (1740-1748) il fut décidé d’armer de fusils les lieutenants et les capitaines d’infanterie. À côté de modèles réglementaires (1754, 1759, 1767, 1770 et 1777), de nombreux fusils furent commandés personnellement par les officiers dont les variantes différaient selon le goût et la fortune des militaires. Les points communs de ces armes étaient la finesse et le faible poids, les officiers ne voulant pas s’alourdir inutilement !

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF