» » » FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
Toutes les vues de l'objet :
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.
FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.

FLEURET SOLINGEN BELLE EPOQUE.

35 €
En stock En stock

Pommeau tronconique en laiton dans une petite patine, quelques marques de manipulations.

La fusée de section carrée est en bois avec filigranne ficelle sous basane, le filigranne métallique est manquant mais on en devine les traces, bagues laiton à chaque extremité. Petite réparation à la colle de chaque côté.

La garde laiton est traditionnelle, à doubles anneaux en forme de huit.

La lame de 86.5 cm est de section quadrangulaire, la pointe est mouchetée contrairement à une épée de duel, nombreux poinçons et mention de Solingen, elle est dans une patine grise avec petites taches par endroit.

Servait aux passes d'armes dans les salles d'escrime de la Belle-Epoque, pour se préparer aux immanquables duels pourtant interdits de longue date.

 

Ref. 64930:

Longueur : 4040mm

 

Les souverains successifs reconnurent la nécessité d’interdire cette pratique qui causait une hécatombe dans tous les millieux, notamment aristocratiques. Mais issus eux-mêmes de cette aristocratie batailleuse et sourcilleuse, et bien que défenseurs de la religion interdisant cette pratique, ils montrèrent toujours beaucoup d’indulgence envers les duellistes. Les édits d’interdiction se multiplièrent (en 1599, 1602, 1613, 1617, 1623, etc.), mais pas autant que les lettres de grâce, annulant leurs effets : Henri IV en signa 7 000 en 19 ans.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF