» » » FER DE LANCE XVIe.
Toutes les vues de l'objet :
FER DE LANCE XVIe.
FER DE LANCE XVIe.
FER DE LANCE XVIe.
FER DE LANCE XVIe.
FER DE LANCE XVIe.
FER DE LANCE XVIe.
FER DE LANCE XVIe.

FER DE LANCE XVIe.

290 €
En stock En stock

Lame losangéiforme reliée à une douille ronde elle-même terminée par un anneau en volute.

Il y a un trou pour fixation à la hampe.

Aspect poli avec un reste de piqures.

 

Réf : 11061

Longueur : 320 mm.

 

Ce type d’arme d’hast était l’arme principale des fantassins jusqu’à l’apparition de l’arme à feu mi XVIème.

A la différence du javelot, la lance est une arme d’assaut mixte qui peut être lancée ou utilisée d’estoc.

Le terme de lance peut aussi désigner une petite formation de combattants montés. Ainsi, au Moyen Âge, une lance comprenait de quatre à dix hommes.

Lors de la création des compagnies d'ordonnance, première ébauche d'une armée nationale française, une lance était composée d'un homme d'arme, d'un page, d'un valet, de deux archers, et d'un coutilier, tous à cheval mais combattant à pied ; soit pour cent lances, six cents hommes par compagnie.

Charles le Téméraire avait le projet d'organiser son armée en 1 250 lances de neuf hommes : un chevalier, sept combattants et un page non combattant ; soit 10 000 combattants divisés en dix compagnies. Il n'eut pas le temps de le mettre lui-même en application et le projet fut abandonné.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF