» » » ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.
Toutes les vues de l'objet :
ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.
ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.
ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.
ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.
ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.
ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.
ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.

ÉPÉE D’OFFICIER D’INFANTERIE MODÈLE 1767.

450 €
En stock En stock

La monture en bronze à la mousquetaire est conforme au règlement du 25 avril 1767.

Le pommeau à décor de côtes de melon est surmonté d'un bouton de rivure, les bordures de la branche de garde sont soulignées de filets sur les contours, l'écusson de croisière est strié, un pas-d’âne décoratif complète l’ensemble.

La coquille est à doubles pontats symétriques avec bourrelet et filets sur les contours.

La fusée est en bois, elle a toujours ses deux bagues et son filigranne cuivre en bel état.

La lame droite de 75,5 cm est de section losangique, elle est dans une patine sombre, le décor à motifs floraux et trophées d’armes est encore en partie visible au premier tiers, pointe légèrement émoussée.

Sans fourreau.

Jolie épée portée par un officier de l’armée royale sous l’Ancien Régime.

 

Ref. 64274:

Longueur : 925mm

Ce modèle d’épée créé sous Louis XV pour les officiers de l’infanterie royale continuera sa carrière sous Louis XVI et également sous la Révolution. Avec ce modèle, l’institution militaire voulait mettre un terme dans l’anarchie qui régnait dans l’armement des officiers qui jusque-là s’armaient d’épées souvent différentes d’un officier à l’autre.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF