» » » » ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
Toutes les vues de l'objet :
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.
ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.

ÉPÉE DE GARDIEN DE LA PAIX PUBLIQUE.

150 €
Ajouter au panier
En stock En stock

La monture est entièrement en bronze avec pommeau à côtes de melon, surmonté d'un bouton de rivure. Torsion au pommeau.

La branche de garde lisse est d'une des deux variantes de formes connues sur cette épée. Le clavier porte la nef parisienne, petit contre-clavier fixe. Les reliefs sont atténués.

La fusée en bronze coulé est ornée sur une face de rameaux végétaux sur fond granité, l'autre face est lisse.
La lame droite de 77 cm est à deux pans creux séparés par une arête médiane sur sa première moitié puis de section losangique, elle comporte une oxydation de surface sur l'ensemble, marquages atténués de Couleaux et de la Manufacture de Kligenthal. Légère torsion répartie sur l'ensemble de la lame.

Sans fourreau.

Inspirée de l’épée de sous officier de Gendarmerie portée à la même époque.

 

 

Ref. 23021:

Longueur : 910 mm
Le corps des gardiens de la Paix publique fut instauré le 7 septembre 1870, par le préfet de Police de la République. Très voisine de l'épée d'officier de Paix du Second Empire, elle en diffère par la fusée dépourvue d'aigle et à pans lisses.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF