» » » ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
Toutes les vues de l'objet :
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.
ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.

ÉPÉE DE COUR XVIIIe SIÈCLE.

500 €
En stock En stock

Jolie monture à la mousquetaire en fer patiné, avec restes de fonds dorés au décor par endroit.

Le pommeau sphérique, surmonté d’un bouton de rivure, est orné d’un décor latéral quadrillé percé à jour, avec sur les deux face un médaillon orné d’une urne florale. 

La branche de garde comporte un renflement au centre, elle comporte un décor quadrillé percé à jour avec médaillon en suite.

L’écusson de croisière est également orné d’une urne en suite.

Le plateau en forme de double pontât comporte un décor en suite avec quadrillage percé à jour et médaillon à motif d’urne florale.

La jolie fusée est recouverte d’un triple filigrane et d’une bande de cuivre argentée.

La lame droite de 77 cm est triangulaire, sans marquage particulier.

Elle est dans une petite patine grise avec petites taches par endroit.

Sans fourreau.

Portée par un gentilhomme à l’époque du roi Louis XV.

 

 

Ref. 63447, détails :

Longueur : 945mm

La monture à la mousquetaire se caractérisait par la présence d’un pas d’âne constitué de deux petites branches formant anneaux qui était destinés au maintien de l’épée avec l’index et le majeur. Avec le temps, cet élément sera purement décoratif comme sur cette épée. Sous l'Ancien Régime, le port de l'épée distinguait les membres de la Noblesse.

 

 

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF