» » » POINCONS DU BANC D'ÉPREUVE DE ST ETIENNE EN POSTER
All the views of the item :
POINCONS DU BANC D'ÉPREUVE DE ST ETIENNE EN POSTER
POINCONS DU BANC D'ÉPREUVE DE ST ETIENNE EN POSTER

POINCONS DU BANC D'ÉPREUVE DE ST ETIENNE EN POSTER

25 €
Available Product available

L'affiche représente, dans un cadre intitulé des organismes de St-Etienne, les trois poinçons d'épreuve provisoire, puis les quinzes poinçons d'épreuve définitifs, selon l'objet concerné.

Daté de 1987.

Pour un décor armurier moderne.

 

Ref. 50166, détails :

Dimensions: 65cm x 59cm

 

Pendant plusieurs années, l’épreuve des armes bourgeoises fait l’objet de discussions divergentes entre le pouvoir royal, qui souhaite s’assurer de la qualité et d’une sécurité minimum d’utilisation des armes mises sur le marché, et les artisans armuriers privés qui tiennent à leur indépendance.
Comme cette épreuve n’est encore effectuée que par le Banc d’Epreuve de la manufacture royale, sous le contrôle des inspecteurs et contrôleurs d’état, les canons sont éprouvés aux charges de guerre. Face aux trop nombreux rebuts d’épreuve des armes bourgeoises, les armuriers « civils » stéphanois réclament que l’épreuve des armes de chasse soit plus légère et séparée de celle des armes de guerre. Ils obtiennent finalement satisfaction par arrêt du conseil d’état du roi du 17 janvier 1782.
Augustin Merley, canonnier de renom d’une vielle famille de l’armurerie stéphanoise, est le premier éprouveur des armes bourgeoises, nommé, parmi les trois candidats que propose la ville, par l’intendant de Lyon en 1782.

 
Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Export in pdf