» » » » FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit "léger".
All the views of the item :
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.
FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit léger.

FUSIL D'INFANTERIE Mle 1766 dit "léger".

2 300 €
Not available Not available

Platine parfaitement du modèle 1766 avec la position de la batterie un peu plus en avant que sur le modèle 1763. On devine le marquage de Charleville, il est complet mais très atténué. Présence de Nautre

contrôleur à Charleville de 1772 à 1777.

Le canon est bien conforme au modèle mais raccourci à la longueur de 1118 mm. Il comporte un curieux marquage "XVI 956" entouré de 5 points. Il est en parfait état et comporte bien le tenon de baïonnette au bon emplacement.

Les garnitures fer, sont absolument conformes au modèle : sous garde d'une seule pièce, fixée sur un écusson et tenu par la grenadière. Capucine, grenadière et embouchoir conformes. La baguette est forme de quille comme sur le modèle 1763.

La belle crosse noyer n'a plus son busc prononcé et le pied de vache a été diminué. L'épinglette de l'embouchoir a été reculée pour mise à la nouvelle longueur.

L'ensemble est dans un état presque exceptionnel pour une arme antérieur à la révolution : le métal est d'un joli gris acier, pas trop poli et pas de peau d'orange. Et le bois, hormis ses modifications de longueur et de crosse est dans un état exceptionnel.

Il est fort probable que ce fusil a été utilisé sous la révolution, ce qui expliquerait sa longueur proche de celle du fusil de dragon et la modification de la partie inférieure du bois.

 

 

Réf. 65335

Longueur totale : 1478 mm, longueur du canon : 1118 mm

Ce modèle de fusil est un lent aboutissement depuis 1717, premier fusil règlementaire. Le modèle 1766 est plus léger que les modèles précédents, il a été mis au point par Monsieur de Montbéliard directeur à l'époque. Et, 140.000 armes de ce modèle seront fabriquées.

La Manufacture de Charleville a été créé en 1675. Il a servi aux troupes françaises sur les champs de bataille européens, mais aussi en Amérique du Nord, notamment à la bataille de Yorktown en octobre 1781, où le lieutenant général de Rochambeau envoyé par Louis XVI à la tête de 10 800 Français, et le général américain George Washington, assisté d'ingénieurs du génie de Mézières, avec 6 500 hommes, battirent les Anglais de Lord Cornwallis, ce qui mettra fin à la guerre d'indépendance américaine, qui durait depuis 1775.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Export in pdf