» » » CARTE DU DAUPHINÉ DU XVIIIème SIÈCLE, "Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum".
All the views of the item :
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.
CARTE DU DAUPHINÉ DU  XVIIIème SIÈCLE, Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum.

CARTE DU DAUPHINÉ DU XVIIIème SIÈCLE, "Tabula Delphinatus et vicinarum Regionum".

200 €
Available Product available

Carte du Dauphiné et des Régions voisines, avec Divisions en Principautés, Comtés, Baronnies, etc., et avec les noms tels qu'on les trouve écrits dans les anciennes Chartes du temps des Princes Dauphins établie en 1710

Carte ancienne en litho avec de légères couleurs présente la région Dauphinoise, Valence, Romans... la Drôme romaine ! Elle a été établie par Guillaume de l'Isle (Delille), membre de l'Académie royale des Sciences et premier géographe du roi "très chrétien des Français".

Elle a été pliée en 4 en largeur et en 3 en hauteur. Le 4ème plis est déchiré sur la moitié.

Le haut de la carte est endommagé avec des petits manques. Un petit accroc. En dehors de cela est est plutôt en bel état.

Elle est légendée en latin dans un cartouche en haut à droite :

"Tabula Delphinatus et Vicanarum Regionum diftributa in Principatu Comitatus Baronias et…

Cu usdem nominibus quoe in antiquis Chartis Sub Principbu Delphinis exprefa reperiunutur.

Autore Guillemo De L’isle e Regia Scientirum Acadmia 1710."

 

Réf : 50454.

Format 51 x 62 cm.

 

Explication des signes que l'on retrouve sur la carte : 

1 Palais Delphinal (tombé, après 1349, dans le Domaine Royal).
2 Castrum ou, en abrégé. Castr. ou Cast. ou C. (château fortifié).
3 Maison ou Monastère de l'Ordre des Chartreux.
4 Commanderie de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. 

 

Cette carte connue des érudits figure en tête du célèbre ouvrage paru en 1711-1722 « Histoire du Dauphiné... » par Moret de Bourchenu, marquis de Valbonnais, né à Grenoble en 1651 et mort dans la même ville en 1730. Dans la préface (page VI) M. de Valbonnais déclare qu'il a lui-même fait dresser cette carte et qu'il a relevé les noms latins et les divisions territoriales dans des Traités et Actes publics de 1343-1349. Le géographe Delille ne fait aucune allusion, dans la légende de sa carte, à cette collaboration dauphinoise. 

Le mot « Castrum ». Comme il a été dit plus haut, ce mot est souvent écrit en abrégé : Cast, ou un simple C. Il figure nombre de fois dans la carte de 1710. Il faut, avant tout, se garder de le traduire par « camp » ou « campement » militaire, entendus au sens de l'époque romaine. Il désigne, à peu près toujours, dans les documents du XIVe siècle, feuilletés par de Valbonnais, avec le sens de « château fortifié, abritant quelques hommes d'armes ». Du reste, dans les documents de la même époque écrits en langue vulgaire, c'est « château » qui correspond à « castrum ». Pourquoi Castrum fut-il adopté à la place de Castellum ? Vraisemblablement pour mieux indiquer la présence des gens d'armes. Notre mot « caserne » est ainsi sollicité dans sa racine à prendre plusieurs sens. 

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Export in pdf