» » » CROIX D'OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR IIIème République.
Toutes les vues de l'objet :
CROIX D'OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR IIIème République.
CROIX D'OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR IIIème République.
CROIX D'OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR IIIème République.
CROIX D'OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR IIIème République.

CROIX D'OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR IIIème République.

40 €
En stock En stock

Sympathique exemplaire pré-1951 (date à laquelle la date 1870 a été retirée des décorations).

Bel émail, nombreux manques à l'émail dans les parties "faibles", intérieurs des feuilles et des pointes de la croix.

Les bandeaux inscrits sont en bel état, de même que le module présentant la République sous les traits de Cérès.

Couronne de chêne et d'olivier sur bélière, finition légèrement ernie.

Avec son ruban en bel état, surchargé d'une rosette d'officier.

 

Ref. 11026:

 

Bien connu, ce fameux ruban rouge feras tourner bien des têtes depuis sa création.

En 1887, un scandale politico-financier célèbre en tant qu'Affaire des décorations et impliquant le commerce frauduleux de la Légion d'honneur a ébranlé la Troisième République en contraignant le président Jules Grévy (républicain modéré) à démissionner de sa charge du fait de l'implication de son gendre, Daniel Wilson, dans ce trafic.

Un second trafic de décorations a été mis au jour, en 1926, cette fois mettant en cause Marcel Ruotte, sous-chef de bureau au ministère du Commerce

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF