» » » ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
Toutes les vues de l'objet :
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.
ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.

ENSEMBLE DE CONTRE-AMIRAL DE LA MARINE NATIONALE.

160 €
Ajouter au panier
En stock En stock

L'ensemble comprends:

 

  • Une vareuse en épais drap bleu avec large col, galons et étoiles, quelques trous de mites sur un très bon état général.
  • Veste d'uniforme, galons, étoiles et insignes, quelques petits trous de mites, très bon état, légère patine aux parties métaliques.
  • Pantalon réglementaire galonné sur les extérieurs de jambes.

Ensemble peu commun porté par un contre-amiral de la marine nationale dans les années de l’après-guerre.

 

Ref. 63564:

 

En France, le grade de contre-amiral, premier des grades des officiers généraux de la Marine nationale, équivaut à celui de général de brigade dans l'armée de terre et la gendarmerie, et de général de brigade aérienne dans l'armée de l'air. Son insigne se compose de deux étoiles et son appellation est « amiral ».

Sous l'Ancien Régime, le contre-amiral était le chef d'escadre le plus ancien d'une flotte. Il était chargé, sous le commandement d'un lieutenant-général des armées navales, de diriger l'arrière-garde de la flotte.

Le terme amiral vient de l'arabe « أميرال » (ʾamīr 'al), terme composé du nom « أمير » (ʾamīr ou émir), « chef, commandant », et de la marque du superlatif «ا» ('al), pour signifier « le très grand chef ». Cette fonction est d'abord réservée aux responsables des arsenaux avant qu'il supervise le rassemblement de la flotte.

L'expression levantine arabe « أميرالبحر » (ʾamīr āl-baḥr), composée de « أمير » (ʾamīr), au sens de « prince », et de « البحر » (āl-baḥr) « (de) la mer », signifie littéralement « le commandant de la mer », à l'instar de l'expression française « amiral de la mer », mais elle reste un jeu verbal, même si certaines sources, erronées ou imprécises, en retracent l'étymologie1. Entre 1080 et 1100, le mot ancien français amiralt désigne déjà un émir chez les Sarrasins.

Le royaume normand de Sicile, à la croisée des mondes arabo-musulman et chrétien, a employé vers 1210 l'expression amiral des galées pour désigner le responsable militaire de sa flotte. Le mot seul apparaît pour la première fois en français en 1249.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter la fiche d'identification en PDF